Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2020 4 23 /07 /juillet /2020 17:47

 

Bonjour à tous, du soleil de mon cœur,

Je regarde bien souvent les activités humaines de mon perchoir. Je vous vois vous affairer, tels des fourmis géantes, sans vous arrêter, à construire, bâtir, vous reproduire, mais faites-vous des pauses ?

Je parle de ces pauses qui ne sont pas des moments de fainéantises, mais des moments de ressourcements pour votre esprit. Des pauses à savourer … la VIE !

Tournez un peu votre visage vers le soleil, laissez ses rayons caresser votre peau, bien entendu fermez les yeux, et … appréciez !

Ainsi va la Paix. Dans le moment présent, dans la saveur de ces instants dits « de grâce ».

Le problème avec vous, humains, c’est que vous ne les voyez pas souvent ces instants sacrés. Tout à l’affairement que vous êtes, vous oubliez de vous arrêter. Sachez, que ces moments parfaits sont très nombreux et que vous pouvez les provoquer ! Oui, oui ! Mais encore faut-il avoir le bon état d’esprit à ce moment-là.

C’est l’été, la belle saison pour vous, puisque vous pouvez prendre de ce repos si douloureusement mérité. Profitez pour retenir votre respiration quelques instants, regarder autour de vous et dénicher ses petits « rien » qui sont en fait des « TOUT ». 

Regardez-moi, non, plutôt, regardez nous qui vous observons bien souvent, incrédules, parfois moqueurs aussi, il faut l’avouer, devant votre spectacle redondant. Pourtant, pourtant, que de fois nous essayons d’attirer votre attention par nos chants. Levez les yeux au ciel ! Voyez ! Comme c’est beau et pur !

Bien sûr, nous ne voulons pas vous laisser trop approcher. Nous vous voyons de telle manière que vos couleurs peuvent véritablement nous repousser, savez-vous.

Certaines sont des couleurs d’agressivité, d’énervement, et même si vous ne pensez pas à mal en vous approchant de nous, vos états d’âmes nous font peur. Nos petits cœurs battent à tout rompre et vite, vite, nous nous échappons vers le ciel.

Heureusement, certains, encore trop rares, ont de jolies couleurs. Alors, nous nous approchons doucement, pas trop près tout de même, mais quelques fois, nous bâtissons nos nids pas loin des vôtres, vos couleurs nous y encouragent.

Levez les yeux au ciel, et admirez cette immensité. Votre cœur devrait exulter de joie juste en nous voyant. Et si c’est le cas, alors, nous volerons des danses dans le ciel, rien que pour ce beau cœur. Et si, avec cela, vous avez les larmes aux yeux de ce trop plein de joie qui déborde du cœur alors vous saurez que c’était un moment parfait et que oui, vous l’avez provoqué.

Bien sûr, il existe des tas d’autres moments de suspension, comme un souffle que l’on retient, une aile qui bat, une caresse du vent, le soleil qui semble fredonner rien que pour toi… un arc-en-ciel plein de promesses et de sourires, des flocons de neiges qui tombent en virevoltant doucement dans la lumière du couchant, des éclats de rires d’enfants qui jouent, des tendresses issues de maladresses, enfin, vous êtes entourés de ces moments si particuliers, si précieux et pourtant si nombreux quand on y fait attention.

Mon petit moment qui me vaut d’être ici, a été lorsque dans un vent fort, j’ai chanté au petit matin mon plaisir d’être en vie et qu’une belle âme m’a frôlé de son esprit et m’a entouré de lumière pour que le vent soit plus doux pour moi… pour la remercier, j’ai chanté plus près de sa fenêtre ! Que c’était beau, que c’était chaud et doux, comme une tendresse de nid.

Il n’y a pas de trop humble créature sur cette belle planète qui ne puisse vous apprendre des choses. Ecoutez nos merveilles. Même si nos vies sont bien différentes, prenez quand même le temps d’être sensibles à la vraie beauté qui vous entoure…

Avec un trille de joie, du soleil de mon cœur,

 

Un Merle

Partager cet article

Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 08:48

 

 

Chers amis,

Il est temps à présent que vous effectuiez sérieusement et avec volonté votre travail sur vous-même. Comme le dit la célèbre phrase : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Si vous ne faites rien pour vous, comment pouvez-vous espérer, attendre que d’autres le fassent à votre place ?

Ce travail, il n’y a que vous qui puissiez l’entreprendre. Nous ne disons pas que cela est toujours confortable, ou aisé, mais vous devez véritablement vous y mettre maintenant.

Ce que nous vous demandons, est en premier lieu de cultiver les pensées dites positives, élévatrices. Il n’est pas ici, question de « monde de Bisounours » ou autre, vous savez que tout le monde, ce monde, tel qu’il se présente actuellement, n’est pas le créateur des pensées les plus élevées qui soient. Néanmoins, faites-en sorte de ne pas vous plomber. Évitez de trop vous laisser embrigader par vos « informations » qui sont loin, mais alors très loin de dispenser des ondes bienfaitrices. Vous avez le droit de vous tenir informé de ce qui se passe, mais, s’il vous plait, n’en rajoutez pas. Cela est bien inutile… si vous voulez toujours œuvrer pour l’éthérisation de la matière.

Nous ne vous exhortons pas de ne jamais trébucher sur le chemin, vous avez le droit à l’erreur, à l’imperfection ; toutefois, ne rajoutez pas de la lourdeur là où il y en a déjà beaucoup trop.

Ainsi, si jamais vous avez du mal dès le matin à trouver la joie de vous lever, de commencer votre journée, vous pouvez écouter une musique entraînante… Nous ne parlons pas ici des musiques méditatives, qui seraient plus appropriées si effectivement, vous comptez faire une méditation (ce qui peut tout à fait se faire dès le lever). Nous parlons plutôt d’une musique joyeuse, propre à vous faire danser. Peu importe le style, cependant, prenez garde aux paroles : cela sera plus efficace d’écouter une chanson dansante parlant d’amour que de révolte !

Rappelez-vous comme le monde vous semble plus doux lorsque vous êtes dans de bonnes dispositions. Tout vous semble plus beau, plus pétillant, avec plus de saveur. C’est cet état là que vous devez cultiver, peu importe ce qui se passe dans votre vie. Tous les problèmes, même les plus gros, s’allègeront lorsque vous prendrez du recul et les regarderez avec un état d’esprit plus joyeux.

Notre transcriptrice, qui est pourtant une grande adepte des Requiem, ne s’amusera pas à les écouter dès le matin, à part peut-être le Sanctus et encore, elle sait quelle portée ce genre de musique, propre à évacuer une certaine appréhension de la mort et à susciter l’adoration (et l’effroi) envers le Créateur, a sur son moral. Combien de fois ne s’est-elle pas retrouvée en colère, pestant contre ses guides suite à l’écoute d’une de ces œuvres, maugréant que cela faisait des siècles que les humains déclamaient leurs souffrances… Combien faut-il être ancré pour ne pas se laisser entrainer par les inévitables émotions qui déferlent de la musique.

Sachez que la musique est très précieuse, l’art définit en partie votre humanité. Mais, bien que les émotions aient produit de très belles œuvres, des chef-d ’œuvres, elles n’en sont pas moins qu’un instantané d’un moment précis. Toute l’émotion qui a été retranscrite est propre à l’auteur. Cette émotion, par cette œuvre, va être partagée. Et pour peu que vous y soyez sensibles, mais la plupart des humains le sont, cette émotion vous allez la ressentir… Attention, celle-ci ne vous appartiendra pas. Vous devez y voir le beau, la beauté de l’œuvre, mais pas vous approprier les émotions. Vous pouvez les visiter, comme lorsque vous visionnez un film, mais ensuite, ces émotions ne sont plus à vous.

Il en va de même pour les informations, les nouvelles qui inondent le monde. Elles suscitent des émotions, cela est normal puisque fait exprès, mais vous devez absolument y prendre du recul. Et il est très difficile, alors que vous êtes assaillis de tous les côtés par multitudes de sollicitations, de faire la part des choses.

Ainsi, si vous avez bien compris tout ce que nous vous avons exposé, essayez de toujours choisir la sollicitation la plus lumineuse, la plus positive, celle qui sera propre à vous aider à vous maintenir à des niveaux de vibrations plus élevées, celles qui vous font paraitre les problèmes comme ayant une solution trouvable.

Ainsi, vous pouvez commencer le matin par faire quelques pas de danse sur votre chanson, ou musique, entrainante. Et vous verrez que votre journée démarrera de la meilleure façon.

N’hésitez pas à chanter la joie !

Pour l’Amour de l’Un,

Dans notre Cœur,

Un collectif.

 

 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

 

 

Partager cet article

Repost0

Le Site

  • : Les Ailes de Lumière
  • : Se réapproprier peu à peu le vrai sens de la Vie...
  • Contact

Déployez vos Ailes !

 

Vous pouvez discuter librement des messages du blog (ainsi que diverses informations et autres sujets) sur le forum consacré : http://www.lesailesdelumiere.net/

NOUVEAU : retrouvez-moi avec des Canalisations filmées sur la Chaîne Youtube Les Ailes de Lumière : Les Ailes de Lumière sur Youtube

Héléna R&F

 

Recherche

Droits d'auteur

Si par erreur ou ignorance, j'utilisais des images, des photographies et toute autre représentation qui seraient protégées,
je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer aussitôt.

esprit divin

La-Mere.jpg

le-couronnement.jpg

le-dauphin.jpg

le-cristal.jpg

procession.jpg

jamais seul