23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 14:20

 


 

Voici une communication privée qui me semble est globalement importante pour chacun, je vous la poste ici telle qu'elle m'a été transmise...

 

Bonjour Héléna, nous nous connaissons mais n’avons encore jamais communiqué par ce biais. Je suis une présence divine, je suis un voyageur dans le cosmos, je suis … toi ! N’essaies pas de comprendre, imprègne toi.

Ce corps que tu as reçu, tu dois l’aimer dans toute sa complétude, c’est-à-dire entièrement, avec tous ses points forts, mais aussi ses points faibles. La douleur n’y est pas une fatalité : si seul l’Amour est renvoyé à ton corps, celui-ci te répondra par l’Amour et taira ce qui est aujourd’hui souffrance. Tu dois arriver à accepter que tu n’aies pas un contrôle sur tout, tu dois accepter de faire confiance, que rien n’est dû au hasard et que chaque chose, chaque « souci » a sa raison d’être.

Il en va de même avec le corps matériel : il a été façonné pour te servir au mieux dans ce que tu t’étais fixée comme chemin de Vie. Chaque anicroche est une leçon, chaque blessure est un rappel de l’accord que vous vous êtes fixés au départ.

Le corps est un Temple, il ne faut jamais l’oublier, le Temple de l’Etincelle Divine que l’on appelle Âme. Il ne fait rien par rejet, rien pour « vous embêter », tout a du sens.

Alors, comme le corps a été soigneusement choisi, et que celui-ci est un Temple, un cadeau d’Amour du Divin pour ses Enfants, il n’est pas l’ennemi mais plutôt un ami, un compagnon de tous les instants. Il faut te réconcilier avec lui, l’accepter tel qu’il est : un allié précieux. Pour te connecter à Toi-même, il te faut obligatoirement passer par ce corps, merveilleux et magnifique. Ainsi, tu dois l’aimer pour ce qu’il est et même davantage, tu dois l’honorer et le rendre sacré.

Pour ce faire, nul besoin d’un culte égocentrique qui ne ferait, en fin de compte, que t’éloigner de ton chemin, mais lui prodiguer ce dont il a réellement besoin : ne pas le brutaliser, lui donner de la nourriture saine en bref, lui prodiguer de l’Amour !

Et oui, si faire de la danse te procure un immense bonheur et te réconcilie avec ton corps, c’est aussi le sacraliser. L’important est de vraiment le respecter et de le voir avec Amour.

Tu peux, par exemple, le « nettoyer » régulièrement en t’imaginant, lorsque tu es allongée, que tu baignes dans une belle lumière dorée et que chaque particule de lumière entre en contact avec chaque cellule, chaque organe de ton corps, pour lui apporter de l’énergie ainsi que de l’amour. Et si tu as le temps, tu peux ainsi, en conscience, apporter toi-même de l’Amour à chaque partie de ton corps.

 

Réconcilie-toi, aime ! Le Corps est une partie du Chemin !

 

Avec Amour,

Toi

 

 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

Partager cet article

Published by Héléna R&F
commenter cet article
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 08:48

 

      

 

Mes chers amis, mes chers Frères et Sœurs, je suis venu ici même vous parler d’un fait très surprenant qui se déroule actuellement dans les sphères des « êtres spirituellement avancés », je veux parler de cette fâcheuse manie de reprendre une de nos phrases : « l’Amour n’est pas tiédeur » et d’en faire un prétexte à toutes sortes de dérives !

Oui, vous m’avez bien compris. Cette phrase est authentique, elle veut bien dire ce qu’elle sous-entend : « l’Amour n’est pas tiédeur » ! Ceci signifie que lorsque vous vous engagez sur le Chemin de l’Amour, vous allez devoir revoir vos exigences … envers vous-mêmes ! Jamais il n’a été dit que vous puissiez brandir cette phrase comme un étendard pour pouvoir persécuter les autres, que vous pensez, souvent à tort, moins avancés spirituellement parlant que vous. Non, mes amis, surtout pas. Ceci ne concerne que vous.

Ne pas être tiède c’est ne pas accepter la paresse de soi, l’endormissement lorsqu’un certain pallier semble être franchi. Ne pas être tiède, c’est être capable de laisser parler son Cœur lorsque l’intellect est en contradiction avec lui et agir suivant ce qu’il nous dicte. Ne pas être tiède est oser passer à l’acte lorsque vous voyez une situation qui ne vous paraît pas acceptable. Mais en aucun cas, cela vous donne le droit de juger, ni de malmener autrui, même lorsque la situation est pour vous une flagrante injustice.

Il y a une grande nuance à tout ceci, la discernez-vous ?

Ce n’est pas parce que vous avez compris une notion à un moment donné que vous avez le droit de l’imposer. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas d’accord avec une personne que vous avez le droit de la rabaisser, de lui parler de façon abjecte, d’employer un langage grossier. Rien ne vous y autorise !

Je le répète, « l’Amour n’est pas tiédeur » ne s’adresse qu’à vous, personnellement et implique une totale adhésion au chemin, à la voie que vous avez entrepris. Ce « seulement » est pourtant « tout » ! Vous êtes votre propre monde, vous êtes ce que vous créez. Ce qui implique que si ce qui vous entoure ne vous plaît pas, changez-vous de l’intérieur, jusqu’à voir le Beau dans ce qui vous entoure.

Le Libre-arbitre est une notion que peu de gens comprennent réellement, puisque souvent vous vous faites la réflexion que si votre chemin, votre parcours de Vie est tout tracé, où est le choix dans cela ? Le choix, mes amis, est dans la façon dont vous parcourez ce chemin, ni plus ni moins. Vous pouvez y voir un champ de ronces, inextricables, ou bien des muriers remplis de fruits juteux, à vous de composer.

J’en reviens à cette phrase, qui ne s’adresse qu’à votre Intérieur, votre volonté, « l’Amour n’est pas tiédeur »…. Il est une chose d’assez fascinante chez vous, c’est cette propension à perdre du temps, voyez-vous. Beaucoup disent que pour entreprendre un travail intérieur, ils ont peu de temps à y consacrer parce qu’ils sont pris dans le tourbillon de la vie entre le travail, les enfants, la maison etc… Ceci nous pouvons le concevoir, que vous soyez très occupés, néanmoins, n’avez-vous donc pas compris que votre cheminement ne s’arrête pas une fois que vous avez terminé votre séance hebdomadaire de méditation ? Ce travail intérieur doit être constant, même lorsque vous faites les courses, même lorsque vous vous occupez des enfants, même lorsque vous changez la litière du chat. C’est ceci, ne pas être tiède, rester dans la régularité, faire de chaque seconde, chaque action, un moment de grâce à l’Amour !

Non, ceci n’est pas forcément toujours aisé, je vous l’accorde, mais voyez plutôt : combien de temps passez-vous sur les réseaux sociaux ? Y trouvez-vous véritablement ce que vous cherchez ? Absolument pas. Ceci ne doit être qu’un outil, pas une échappatoire à vos vies qui vous semblent difficiles. Examinez-vous la prochaine fois que vous restez un moment ‘connectés’ et voyez ce qui se passe en vous. La plupart du temps, vous survolez ce qui est écrit, vous y répondez un peu et puis… vous attendez. Vous attendez un nouveau message, un nouveau texte, et finissez par vous ennuyer. Pourtant, vous restez sur ce réseau… pourquoi ? Parce que ceci vous anesthésie et vous empêche de penser convenablement.

Je le répète, la technologie quelle qu’elle soit doit être un outil et rien d’autre, ne lui prêtez pas de vertus, comment feriez-vous si tout ceci venait à disparaître ? Je ne diabolise aucunement cette technologie de communication, elle ne doit que vous servir à communiquer et rien d’autre. Vous pouvez vous y informer, tout en gardant votre lucidité, prendre des nouvelles des uns ou des autres, comme un téléphone performant et c’est tout. Vous enfuir dans ce monde vous servira à quoi ? Pas à transformer votre moi intérieur, je vous le garanti.

Tout ce que vous devez savoir est déjà en vous, et ce, depuis la nuit des temps !

Alors, redressez-vous, éteignez vos ordinateurs ou tablettes plusieurs heures par jours, incarnez la phrase : « l’Amour n’est pas tiédeur » et vous aurez compris…. Et de grâce, oubliez cette phrase si vous deviez la brandir comme une pancarte sous le nez d’un ‘opposant’, vous n’auriez pas plus raison que lui !

Jeshua/Sananda lui-même n’a jamais maltraité qui que ce soit sous couvert de ce genre de principe. Même lors de sa saine colère face aux marchands du temple. Etes-vous donc des Maîtres éveillés pour savoir précisément ce dont a besoin l’âme de la personne en face de vous ? Je ne vous ferai pas l’affront de répondre à cette question.

Soyez Amour, oubliez le reste, c’est aussi simple que cela.

Votre dévoué,

Morya El

 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

Partager cet article

Published by Héléna R&F - dans Morya El El Morya
commenter cet article

Le Site

  • : Les Ailes de Lumière
  • Les Ailes de Lumière
  • : Se réapproprier peu à peu le vrai sens de la Vie...
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Héléna R&F
  • musicienne découvrant avec émerveillement la beauté de la Vie... et l'envers du décors ^_~
  • musicienne découvrant avec émerveillement la beauté de la Vie... et l'envers du décors ^_~

Déployez vos Ailes !

 ailes de lumière

angedorcopie

 Vous pouvez discuter librement des messages du blog (ainsi que diverses informations et autres sujets) sur le forum consacré : http://www.lesailesdelumiere.net/ ... au plaisir d'échanger avec vous  ^_~

Héléna R&F

 

Recherche

Droits d'auteur

Si par erreur ou ignorance, j'utilisais des images, des photographies et toute autre représentation qui seraient protégées,
je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer aussitôt.

esprit divin

La-Mere.jpg

la-source.jpg

le-couronnement.jpg

homme divin

le-dauphin.jpg

le-cristal.jpg

procession.jpg

femme loup

jamais seul

espace-67.jpg