14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 20:10

 

 

coeur-musique.jpg

 

 

Bien le bonjour à vous tous… Je Suis Maître G.

J’ai pris ce nom pour ne pas que vous me stigmatisiez sous une incarnation quelconque, fut-elle encore contée aujourd’hui… mais bien pour que vous ne vous attachiez qu’au sens de mon message. Si je dévoilais le nom sous lequel beaucoup me connaisse, cela pourrait entraîner une polémique qui n’a pas lieue ici, du genre : « non, Il n’a pas pu dire cela puisque lorsqu’Il était incarné, Il représentait telle ou telle chose, et son enseignement nous renvoie à ceci ou cela… », enfin, bref, vous m’avez compris.

Aujourd’hui est un jour « spécial » pour vous, puisque vous le fêtez à grand renfort de cadeaux diverses et variés, plus ou moins de bon goût, d’ailleurs… Cependant, permettez que je puisse m’étonner ; pourquoi célébrer seulement aujourd’hui ce qui devrait être un évènement quotidien ? Bien évidemment, je ne parle nullement des présents, bien que ceux-ci puissent tout aussi bien être de l’ordre de l’immatériel ; un mot particulièrement gentil dit avec douceur et sincérité vaut les cadeaux les plus onéreux !

Néanmoins, ce jour a le mérite d’exister et nous allons en profiter, n’est-ce pas ?

Outre les retrouvailles de ce soir et les intensions délicates qui iront de paires, notre amie a, ce jour, renouée avec un ami fidèle et très cher à son cœur, avec lequel elle n’avait plus eu de contact depuis quelques années (bien trop longtemps à son goût), mais la Vie s’arrangeant toujours pour faciliter l’amour vrai, cette re-découverte a pu avoir lieu.

Vous allez sans doute être fort surpris lorsque je vais vous décrire cet ami en question, mais permettez avant, de vous rappeler que l’amour et l’amitié ne sont pas exclusivement réservés aux êtres humains. Ils peuvent aussi surgir entre deux animaux, deux plantes, deux minéraux… et sont aussi inter-espèces. Ainsi, une amitié (qui est une forme d’amour pas du tout au rabais) peut surgir entre un animal et un humain, entre une plante et un animal etc… Ici, l’Amitié est très ancienne, et a commencé lorsque notre transcriptrice était une jeune enfant, elle s’est développée avec beaucoup de travail, de joies comme de peines, et est maintenant indéfectible. Les circonstances de la Vie ayant quelque peu mis une parenthèse à celle-ci (au grand regret de notre amie qui employait volontiers le mot : « sacrifice »… qui peut paraître exagéré, mais, croyez moi, vu le lot de ‘bouleversements’ auquel elle a dû faire face, ce mot n’est pas employé à la légère), voici qu’à présent, le contact s’est renoué…

Héléna a repris son violon et a recommencé à en jouer ! Et quelle ne fut pas sa surprise de constater à quel point, malgré la perte d’agilité et de souplesse, son corps avait conservé ses reflexes et se souvenait ! Et c’est donc avec une grande joie qu’elle a enchainé plusieurs heures « d’exercices », retrouvant les sensations ‘d’avant’, voir, plus…

Et oui, je savais que vous alliez être étonnés (grand sourire). Et puis, vous ne comprenez pas pourquoi je vous raconte cela ! (grand sourire de nouveau). Eh bien, c’est pour illustrer ce qu’est la force de l’Amour, mes très chers !

Les musiciens, pour peu qu’ils soient passionnés (ce qui est presque toujours le cas, comme pour la plupart des artistes, mais pas que, évidemment), envoient, jour après jour, des ondes de véritable amour vers leur instrument. N’avez-vous jamais remarqué à quel point, ceux-ci parlent de leur ‘compagnon’ de musique d’une manière amoureuse ? Oui, je dis bien amoureuse ! Certains vont jusque dormir avec leur instrument (ce qui n’est pas vraiment conseillé pour des raisons de sécurités instrumentales…). D’ailleurs, les instruments sont décrits avec des mots empruntés au langage de la physionomie : la tête, le corps, les ouïes, etc… Anthropomorphisme ? Oui et non. Sachez que l’on ne se donne entièrement que lorsque l’on aime véritablement, et il en est ainsi du domaine de la musique : un musicien ne pourra exceller que s’il a une attitude d’Amour envers son compagnon sonore.

Cet Amour est pur, il donne beaucoup mais est aussi très exigeant ! On ne peut recevoir que si l’on a avant tout énormément donné en travaillant régulièrement, quotidiennement devrais-je même dire. Ne voyez-vous donc pas l’analogie ? Quelle attitude pensiez-vous que vous devriez avoir pour recevoir l’Amour Universel ? Rester là sans rien faire, sans faire un minimum de travail sur vous-mêmes ? Ceci n’est en rien élitiste mais, on ne reçoit que ce que l’on est en mesure de donner… voir sans doute un peu plus quand même, Dieu est très bon joueur et aime avec un Amour égal chacune de Ses Créatures, Il vous encourage donc sur la voie en vous comblant plus que vous ne le faites pour autrui… ou pour Vous-mêmes ! Je parle de votre Grand Vous, votre Je Suis, pas de votre personnalité incarnée, se combler ne veut pas dire s’acheter les gadgets derniers cris, mais, je pense que vous aviez compris cela.

Ainsi, pour accéder à l’Amour dont vous tous rêvez, il vous faut travailler sur vous, en vous et surtout, donner ! Nous parlons bien d’Amour, désintéressé, qui peut se traduire simplement par un sourire VRAI.

Maintenant, revenons à l’expérience de notre amie. En chargeant ainsi d’amour, années après années, son instrument, lors des retrouvailles, avec la résonnance des premières notes, tout un processus s’est engagé.  Celui-ci a eu lieu tout aussi bien sur son corps matériel que sur les plans plus subtils. Elle s’est sentie soudain comme euphorisée, mais de très belle manière : d’énergie positive, d’amour, de lumière… Et tout cela a eu pour conséquence la disponibilité quasi immédiate de son corps physique !

Voilà ce que l’Amour sur une longue durée peut produire… pourquoi, d’après vous, les enfants sont-ils tant attachés à leurs « doudous » ? Je vais juste vous dire ce dont se souvient notre amie, parce que les enfants le font souvent de manière fort instinctive et ne mettent ainsi pas de mots dessus : le doudou, nin-nin, nounours et autre, sont chargés par les enfants de Lumière et d’Energie positive. Celles-ci agissent ensuite comme un « bouclier » et un objet sécurisant, quitter le monde astral pour une incarnation est une expérience assez difficile, et les enfants ont besoins, jusqu’à un certain âge, de retrouver quelque chose qui les rattache encore un peu à ce monde de douceur qu’ils quittent peu à peu pour pouvoir supporter avec sérénité la matérialité. Plus tard, lorsque l’incarnation est complète, cet objet de transition devient peu à peu, doucement, moins important… mais, certains adultes sont encore attachés à celui-ci, même s’ils ne dorment plus forcément avec (sourire).  

Comprenez-vous la raison pour laquelle nous vous demandons bien régulièrement de « sacraliser » votre quotidien ? Mettre de l’Amour dans chacun de vos gestes, dans chaque objet qui vous entoure, c’est l’assurance de vivre chaque jour un peu plus dans l’Amour et voir se matérialiser le sens de ce mot, qui est utilisé très souvent mais dont peu, en fin de compte, connaissent le sens corps et âme…

 

Nous sommes aujourd’hui le jour des amoureux, et j’en ai donc profité pour vous parler de l’Amour qui doit être votre TOUS LES JOURS de votre magnifique Vie ! Même si celle-ci semble fort peu illuminée…

Avec Grand Amour,

 

Maître G.

 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

Repost 0
Published by Héléna R&F - dans Maître G.
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 09:37

 

 

de-l-autre-cote.jpg

 

 

Bonjour à tous. Vous ne me connaissez pas encore, pourtant, j’emprunte depuis quelques temps le champ/chant aurique de celle que vous dénommez ‘canal’. Pour faciliter nos échanges, je me dévoilerais à vous sous l’appellation : Maître G. J’en vois qui sourient, et ils ont bien raison ! Moi-même, lorsque j’ai dit à notre transcriptrice vouloir être qualifié ainsi, ai éclaté de rire ! Soyez certain que l’humour fait grandement partie de notre façon d’être, même si, il faut bien en convenir, souvent, lorsque nous vous contemplons, de la tristesse se fait sentir.

Nous ne sommes pas triste parce que votre humanité peine à trouver son équilibre, non, ce ne sont pas non plus la somme de vos querelles incessantes qui entraine un tel sentiment chez nous. Non, ce qui nous attriste au plus haut point, est la souffrance que vous ressentez, cette douleur qui point de vos entrailles et dont vous ne comprenez bien souvent pas l’origine… eh bien, mes chers, mes très chers amis, vous souffrez d’être coupés… de VOUS !

Ma très chère amie qui veut bien servir d’intermédiaire entre vous et nous, et de ceci qu’elle en soit grandement remercié (non, il faut aussi le dire, retransmettre des messages n’est pas un acte si facile et anodin, il est source d’une certaine fatigue et bien souvent, de celle-ci, tu n’en aurais pas besoin…), notre amie, disais-je est elle-même sujette à une certaine nostalgie, qu’elle nomme bien élégamment spleen. Pour être régulièrement chamboulée, elle a appris à identifier ce spleen et en comprend maintenant les raisons : elle a la nostalgie du Soleil ! C'est-à-dire d’être dans un état de félicité totale, de se sentir dans un cocon de Lumière aimant, de se lover dans des bras d’Amour pur… elle a la nostalgie de DIEU !

Mes amis, regardez à l’intérieur de vous-même et dites vous le plus sincèrement possible ce qui vous manque réellement. Le matériel n’est que matériel, voyez-vous, même si, j’en conviens parfaitement, certains vivent des situations très difficiles au point de ne pas savoir s’ils pourront se laver, être au sec ou même manger, le lendemain… mais, il y a une solution à tout, même si celle-ci semble désespérément impossible à dénicher ! Et le matériel n’étant que le matériel, ce n’est pas ce qui vous qualifie : vous n’êtes absolument pas votre maison, encore moins votre voiture et même pas votre activité professionnelle ! Vous êtes autre chose… vous ÊTES ! Et ceci, rien ni personne ne pourra vous l’enlever, quoiqu’il se passe, quoiqu’en pense votre voisin ou votre patron. Ne cessez jamais d’être ! Maintenant, le plus important est d’essayer le plus possible d’être Vous.

La façon la plus simple (mais je n’ai pas dit qu’elle était facile, bien qu’elle le soit, finalement), est de vous écouter, d’écouter votre cœur, votre âme, votre Être… je ne parle pas d’écouter votre égo, ni votre personnalité, ce sont des facteurs différents, eux sont à votre service et non l’inverse, comprenez-vous ? Vous êtes au-delà de votre personnalité, prenez y conscience ! Sachez donc, que si vous agissiez de la manière la plus en adéquation avec ce que vous êtes, vous souffririez bien moins ! Cette douleur insidieuse est produite par vous-même pour vous obliger à changer ce qui ne va pas, à ne plus vivre dans l’illusion, à vivre enfin pour de vrai.

Maintenant, vous allez me demander quel est le rapport avec la nostalgie de Dieu ? J’y viens, mes amis, j’y viens… Une fois la souffrance de ne pas être pleinement vous apaisée, le spleen fera son apparition. Ne vous y trompez pas, il existe en chacun de vous dès le départ, cependant, une tension apaisée pointe du doigt sur celle qui est toujours présente. Sachez donc que cette nostalgie du Soleil et de l’Amour est implantée en chacun de vous pour la raison suivante, elle vous oblige à vous dépasser et à retrouver en vous ce que vous ne pouvez véritablement avoir à l’extérieur. C’est donc une bénédiction que de ressentir ceci : vous n’avez d’autre choix, après en avoir essuyé d’autres (sourire), que de plonger en vous et de vous redécouvrir ! Vous possédez cet Amour qui semble vous filer entre les doigts, vous possédez cette Lumière qui vous fera oublier votre peur ancestrale du noir, vous possédez cette joie qui fera de votre vie une fête et non un parcours du combattant… tout ceci est en chacun de vous, un don inestimable, héritage divin de l’étincelle Divine que vous êtes !

Voilà pourquoi nous avons la gorge serrée lorsque nous vous contemplons, âmes de courage, parce que si vous plongiez en vous, votre souffrance ne serait plus et vos guerres n’auraient plus lieu d’être non plus : votre véritable Moi est Amour, Lumière et Joie ; aucun conflit ne pourrait plus trouver de substance pour s’alimenter…

Mes amis, doux, doux amis, regardez votre vie avec d’autres yeux, regardez vous tels que nous vous voyons, vous êtes beaux et dignes, ô combien, d’êtres aimés.

Je vous aime !

Maître G.

 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

Repost 0
Published by Héléna R&F - dans Maître G.
commenter cet article

Le Site

  • : Les Ailes de Lumière
  • Les Ailes de Lumière
  • : Se réapproprier peu à peu le vrai sens de la Vie...
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Héléna R&F
  • musicienne découvrant avec émerveillement la beauté de la Vie... et l'envers du décors ^_~
  • musicienne découvrant avec émerveillement la beauté de la Vie... et l'envers du décors ^_~

Déployez vos Ailes !

 ailes de lumière

angedorcopie

 Vous pouvez discuter librement des messages du blog (ainsi que diverses informations et autres sujets) sur le forum consacré : http://www.lesailesdelumiere.net/ ... au plaisir d'échanger avec vous  ^_~

Héléna R&F

 

Recherche

Droits d'auteur

Si par erreur ou ignorance, j'utilisais des images, des photographies et toute autre représentation qui seraient protégées,
je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer aussitôt.

esprit divin

La-Mere.jpg

la-source.jpg

le-couronnement.jpg

homme divin

le-dauphin.jpg

le-cristal.jpg

procession.jpg

femme loup

jamais seul

espace-67.jpg