1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 17:33

 

 

chat-lumiere.jpg

 

 

Voici un message que j'ai reçu de mon chat âgé de presque 16 ans, le lendemain de son départ. Cela fait un peu plus d'un mois maintenant mais je n'arrivais pas à me résigner à le poster sur le blog. Que ce message puisse rasséréner ceux qui ont perdu un compagnon "petit frère"...

 

 

Bonjour ma chère Amie...

Je sais que cela semble un peu choquant, bien que tu n’en sois pas réellement étonnée, mais, l’émotion étant encore présente, cela t’est un peu difficile. Ne t’en fais pas, je comprends. Et puis, je voulais te parler. Enfin, vous parler, parce que ce message ne s’adresse pas qu’à toi, mais à toute ma si belle famille !

Aux enfants, dis-leur que je vais bien, que je suis bien, que ce qu’ils nomment le « paradis des chats » est bien au-delà de ce qu’ils puissent penser, voire même rêver. Ici, pas de douleur, ici, rien que de la joie, de la lumière et de l’Amour !

Si tu pouvais voir, ma tendre Amie, toutes ces couleurs, qui vibrent, qui scintillent, chatoyantes et dont la pulsation est palpable. Chaque couleur est une odeur et un goût et une texture... quand je dis que c’est le paradis des chats ! Tout est absolument ainsi !

Que les enfants ne s’inquiètent donc pas : j’ai déjà retrouvé ma complice, Thalia, partie quelques mois avant moi. Elle ne s’est pas remise aussi rapidement que je l’ai fait parce qu’elle a été très éprouvée par sa longue et douloureuse maladie. Vous savez, vous avez bien évidemment pris la bonne décision la concernant, il était vraiment temps.

J’ai retrouvé aussi mes autres complices, partis rejoindre notre grande Demeure, bien avant nous : O’Malet et Shadow. Mon frère et mon ami canin. Quelle fête et quelle joie de les retrouver ! Nous avons vraiment, vraiment été heureux de ces retrouvailles, bien que de mon côté, l’attente fut plus longue que de la leur.

Vous savez, même si nous, les chats, nous pouvons sortir aisément de notre corps pour jouer dans l’astral, nous n’entrons que rarement en communication avec ceux qui nous ont précédés : nous ne faisons pas partie du même plan vibratoire à ce moment-là, c’est tout. C’est un peu comme pour vous : même si certains pratiquent la sortie astrale, cela ne veut pas forcément dire qu’ils pourront discuter tranquillement avec leurs proches partis de « l’autre-côté ». En fait c’est extrêmement rare, et ce n’est autorisé que pour des raisons bien précises et non pour faire du « tourisme ».

Ainsi donc, mes retrouvailles furent intenses ! Tu sais, Amie humaine, je ne suis pas le chat qui est parti dès hier de votre temps terrestre, cela fait quelques semaines, voire quelques mois, que j’ai passé la transition. Avant, il m’était plus difficile de venir : n’oubliez pas que j’ai été malade, et qu’il m’a fallu un temps pour me retrouver et me reposer de cette vie qui fut plutôt longue, au regard de ma condition féline.

Non, je n’ai pas voulu dire que ma vie ait été très difficile, bien que certains passages furent plus mouvementés que d’autres, mais j’étais vieux et malade... Ainsi donc, je suis revenu maintenant, au lendemain pour vous de mon départ, parce que je pensais que c’était un moment important. J’ai voulu te parler hier, Amie, mais j’ai bien senti que pour toi, ce n’était pas le moment, mais j’espère que tu as entendu ces quelques mots : « Ne me pleurez pas, ne me pleurez pas ».

Ne soyez pas triste. J’ai quitté mon corps au moment juste, soyez-en certains ! Et croyez-moi, si j’avais pu le faire de moi-même un peu plus tôt, je l’aurai fait ! Ne vous méprenez pas, je n’avais pas peur de la mort, nous, les « animaux », vivons plus dans le moment présent que vous, « humains » qui extrapolez tout. Nous ne nous projetons pas dans un hypothétique avenir, ce qui est EST et c’est bien ainsi ! Néanmoins, certaines souffrances m’encourageaient à franchir la barrière, à passer le cap, cette acceptation est plus facile et réelle chez nous, parce que nous n’avons pas cette phobie de la mort. Mais, je ne pouvais pas me résoudre à partir... pas par peur, mais pour vous ! Je sentais bien que vous n’étiez pas prêts, sans compter ma compagne qui était partie peu avant, cela aurait été trop pour vous. Je me suis donc résigné à attendre encore quelques mois, et votre Amour véritable a aussi amélioré ma condition physique, même si ce n’était que provisoire.

Hier donc, c’était le moment, je vous ai envoyé des signes que vous avez compris, même si vous étiez réticents. Sachez-le, vous avez pris la bonne décision ! Et vraiment, je n’envie pas les humains qui se retrouvent comme moi, face à la porte et qui n’ont pas le choix que d’avoir un prolongement infini de leurs souffrances par l’acharnement médical qu’ils subissent. J’ai eu une belle mort. Je n’étais pas seul, j’ai eu des mots d’amour, des gestes d’amour, tout a été très doux et s’est passé d’une manière quasi idéale. J’étais pleinement acceptant et reconnaissant. Je le suis toujours. Thalia n’a pas eu cette chance, bien qu’elle ait senti votre amour l’envelopper... sa transition a été plus difficile mais aussi libératrice de toute cette souffrance qui n’arrivait pas à s’exprimer véritablement. Je pense qu’elle va prendre un long temps de repos pour se remettre de ceci. Elle t’est reconnaissante que tu lui aies rendu visite pour la réconforter la veille de son départ, même si ce n’était pas à proprement parlé physiquement. Cela lui a malgré tout, évité de ressasser des regrets. Ton époux aussi est venu lui rendre visite, physiquement cette fois, et de cela aussi elle en garde un souvenir en son cœur...

Vous savez, comme pour vous, la manière dont le passage s’est effectué est très importante pour la suite du voyage. Thalia n’a pas eu la douceur et l’enveloppement d’amour dont j’ai eu le privilège (et je vous en remercie infiniment) de bénéficier, néanmoins, vos pensées tournées vers elle, lui ont quand même fait du bien et l’ont assuré quant à son attachement envers les humains.

Elle ne reviendra pas de sitôt, comme je vous le disais, parce qu’elle a des guérisons à effectuer et beaucoup de repos pour son âme aussi. Quant à moi, eh bien, je pense me reposer encore quelques temps, puis, il est possible que je songe à revenir. En fait, j’y pense déjà ! Mais comme je vous l’ai indiqué plus haut, le temps s’écoule différemment dans nos deux dimensions, cela pourra vous paraitre un temps considérable avant que je ne repointe le bout de mon museau. Néanmoins, d’ici là, il se pourrait que je revienne de temps en temps, voir comment vous évoluez, les uns les autres.

Quoiqu’il en soit, ne me pleurez pas, ne soyez pas triste, tout a été fait au moment juste... je vous aime ! Je ronronne d’Amour pour vous !

Odin, en repos... pour l’instant.


 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

Repost 0
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 16:57

 

 

http://i83.servimg.com/u/f83/17/16/52/97/larme_11.jpg

 

 

 

Bonjour à tous. J’ai par maintes fois pris la parole par le biais de notre intermédiaire, et je vais reprendre aujourd’hui, parce qu’il devient urgent que vous preniez conscience d’une chose : votre réalité est en passe de se transformer, ce qui doit être changé va devoir l’être dès à présent ! Dans le cas contraire, vous y serez contraint et cela se passera avec bien moins de douceur...

Je veux parler de votre façon de vivre et d’aborder la vie, ce qui vous entoure avec désinvolture. Je sais pertinemment que vous ne pouvez changer radicalement de société du jour au lendemain parce qu’il ne tient pas qu’à vous d’opérer la mutation, mais à votre collectif. Néanmoins, si vous, qui êtes parmi les êtres qui s’éveillent, vous ne modifiez en rien vos habitudes, comment pouvez-vous le demander des autres et à fortiori de vos gouvernants ?!

Je vais parler ici d’une chose toute bête et simple : votre alimentation. Vous rendez-vous seulement compte, à force de la souffrance que vous infligez, de la somme de karma que vous êtes en train de vous mettre sur la tête ?! Je ne vais ici vous parler que de la souffrance animale, et cela sera largement suffisant, croyez-moi !

Juste pour vous nourrir, savez-vous la somme d’incohérences que vous accumulez ?! OUVREZ LES YEUX ! Vous ne pouvez plus agir ainsi !

Alors, ça y est, il y en a certains qui sont en train de se dire : « Voilà, le Lobby des végans est encore en train de frapper, il y a sans doute des causes plus importantes que celle-ci non ?! Nous obliger à nous nourrir que de bêtes légumes, qu’on nous laisse en paix ! ». Oui, je sais, nous savons, qu’il n’y a rien de plus agaçant que quelqu’un puisse venir et vous donner des leçons sur ce que vous croyez juste, cependant, sachez que si nous prenons la peine de vous exhorter ainsi c’est parce que nous possédons un immense amour vis-à-vis de vous et que nous voyons la catastrophe se profiler à très grande vitesse. Non, nous ne sommes pas (très) en colère après vous, malgré les pleurs, les douleurs, les souffrances inutiles, le barbarisme de certains et nous en passons, mais ce qui se passe à présent ne pourra plus continuer encore bien longtemps. Il faudra bien qu’à un moment ou à un autre, quelque chose vous réveille, quitte à vous secouer rudement, pour qu’enfin, vous cessiez de vous voiler la face : vous êtes COMPLICES d’un grand GENOCIDE ! Le massacre se perpétue de jour en jour, d’heure en heure et ne semble ne pas avoir de fin... Quand comprendrez-vous enfin ?!

Vous traitez le vivant comme des objets du quotidien. Vous feriez l’élevage de fourchettes que ce ne serait pas pire ! De la naissance à leur mort, les animaux de bouche ne cessent de souffrir. Ce cycle infernal continue sans s’arrêter et ne connait pas les jours fériés ni les vacances. Mais qu’est-ce qu’il vous prend ?! Evidemment, nous savons que cela ne date pas d’aujourd’hui, bien que cette intensification soit sommes toutes assez récente, mais ce qui se passe maintenant est sans précédent dans tout votre cycle d’humanité.

Aucun animal n’agirait de la façon dont vous traitez les animaux. Aucun animal ne traiterait non plus ses petits comme vous le faites.

Afin de stopper toute polémique, sachez qu’avant la chute de l’Ancien Continent, vous étiez végétariens. La viande vous aurait rebutée et de toute manière, il ne vous serait pas venu à l’idée de consommer une telle source de nourriture, issue d’un être vivant sensible et proche de vous. Sachez aussi que pour certains d’entre vous, vous pouviez aisément communiquer avec les animaux et il était pour vous d’une évidence que la souffrance et les sentiments en général, n’étaient pas l’apanage du seul genre humain. Puis, la décadence est arrivée, vous avez eu des excès en tout genre et la chute était devenue inévitable : vous n’aviez pas réussi à intégrer une grande leçon essentielle pour pouvoir évoluer et accéder à un niveau de conscience supérieur. C’est aussi à ce moment-là que vous avez commencé à manger de la chair animale ! Vous êtes maintenant, de nouveau, au fameux tournant où il va vous être demandé d’abandonner vos vieux schémas pour pouvoir en accueillir de nouveaux, forts de votre vieille expérience. Or, cela ne sera possible que si vous n’avez pas accumulé de dettes importantes vis-à-vis d’autrui... Pour effacer celle, monstrueuse, qui ne cesse de croître vis-à-vis du peuple animal, que croyez-vous qu’il puisse se passer ?

Juste par comparaison, et non, ce que je m’apprête à vous dire n’est PAS trop fort, cela est même en dessous de la réalité, remémorez-vous cette guerre effroyable que fut la 2nde Guerre Mondiale. Elle fit des millions de victimes, de manière brutale et barbare, propre à la guerre, et vous portez encore, pour certain, le traumatisme de ce qui s’est passé, et pour cause : les victimes d’hier se réincarnent (ou sont déjà incarnées) aujourd’hui ! Rappelez-vous la macabre découverte des camps de la mort avec ses chambres à gaz. Imaginez un peu la souffrance accumulée en ces lieux, l’horreur des derniers souffles de vie arrachés brutalement, à des femmes et des enfants ! Et ceci, sans un scrupule de la part des tortionnaires. Transposez maintenant ceci, des milliers de fois, dans chacune de vos villes ! Et ce, tous les jours, plusieurs fois par jours !

Oui, les animaux souffrent ! Non, ce ne sont pas de stupides réactions nerveuses, juste de vrais sentiments, de douleurs, d’incompréhensions, d’affreux désespoir... Pourquoi croyez-vous que vos abattoirs soient fermés au public ? Parce que si vous saviez réellement ce qu’il s’y passe, jamais plus vous ne pourriez ingurgiter le plus petit morceau de chair animale. Les animaux pleurent, les animaux crient, les animaux ont peur, ils le manifestent, mais vos « bien-pensants » essayent de vous rassurer en disant que vous ne devez pas tomber dans l’anthropomorphisme. Et vous les croyez ?! Quand votre chien se tord la patte, il hurle, c’est de la comédie d’après vous ? Quand votre enfant tombe, il pleure, c’est tellement différent ? Evidemment, les animaux n’ont pas les sentiments aussi développés que vous, mais ils en ont, plus simples mais aussi plus « purs » dans le sens non encore pollués par le mental.

Et vos enfants... mais arrêtez de leur infliger un stress inhumain ! Non seulement vous leur déposez sur le dos une tâche absolument gigantesque dès leur plus jeune âge, dû à la dureté de votre société (et vous arrivez à bien vivre dedans ?), mais en plus, vous leur accumulez un karma énorme en réponse à vos exactions... laissez les vivre en paix. Non, ne pas faire toute sa scolarité en tête de classe n’est pas grave, non, leur vie ne sera pas terminée sitôt les diplôme passés, et oui, ils auront le reste de leur vie pour changer s’ils le souhaitent. Maintenant, vous pouvez vivre plusieurs vies en une, vous avez le droit de vous tromper et de modifier ce qui ne vous plait pas, alors faites-le !

La pression, va devenir de plus en forte, sachez-le, nous n’y seront pour rien dans ce qui adviendra : une fois encore, c’est par amour pour vous que nous vous disons cela. Toutefois, vous êtes les créateurs, et par cela vous êtes en train de créer les égrégores qui risquent de vous donner les « coups de pieds aux fesses » dont vous semblez avoir besoin pour bouleverser vos habitudes. Changez maintenant, par amour pour vous, par amour pour nous, et vos dettes seront moindres. Attendez que l’humanité entière plonge la tête dans son ignominie et votre dette n’en sera que plus lourde...

Encore une fois, nous vous aimons, mais cessez de vous conduire comme des enfants cruels ! La souffrance est à son apogée, nous sommes vos petits frères, ne l’oubliez pas !

 

Le Déva des loups et d’autres animaux (dont ceux exploités pour leur viande).

 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

 

Repost 0

Le Site

  • : Les Ailes de Lumière
  • Les Ailes de Lumière
  • : Se réapproprier peu à peu le vrai sens de la Vie...
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Héléna R&F
  • musicienne découvrant avec émerveillement la beauté de la Vie... et l'envers du décors ^_~
  • musicienne découvrant avec émerveillement la beauté de la Vie... et l'envers du décors ^_~

Déployez vos Ailes !

 ailes de lumière

angedorcopie

 Vous pouvez discuter librement des messages du blog (ainsi que diverses informations et autres sujets) sur le forum consacré : http://www.lesailesdelumiere.net/ ... au plaisir d'échanger avec vous  ^_~

Héléna R&F

 

Recherche

Droits d'auteur

Si par erreur ou ignorance, j'utilisais des images, des photographies et toute autre représentation qui seraient protégées,
je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer aussitôt.

esprit divin

La-Mere.jpg

la-source.jpg

le-couronnement.jpg

homme divin

le-dauphin.jpg

le-cristal.jpg

procession.jpg

femme loup

jamais seul

espace-67.jpg