Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 17:33

 

 

chat-lumiere.jpg

 

 

Voici un message que j'ai reçu de mon chat âgé de presque 16 ans, le lendemain de son départ. Cela fait un peu plus d'un mois maintenant mais je n'arrivais pas à me résigner à le poster sur le blog. Que ce message puisse rasséréner ceux qui ont perdu un compagnon "petit frère"...

 

 

Bonjour ma chère Amie...

Je sais que cela semble un peu choquant, bien que tu n’en sois pas réellement étonnée, mais, l’émotion étant encore présente, cela t’est un peu difficile. Ne t’en fais pas, je comprends. Et puis, je voulais te parler. Enfin, vous parler, parce que ce message ne s’adresse pas qu’à toi, mais à toute ma si belle famille !

Aux enfants, dis-leur que je vais bien, que je suis bien, que ce qu’ils nomment le « paradis des chats » est bien au-delà de ce qu’ils puissent penser, voire même rêver. Ici, pas de douleur, ici, rien que de la joie, de la lumière et de l’Amour !

Si tu pouvais voir, ma tendre Amie, toutes ces couleurs, qui vibrent, qui scintillent, chatoyantes et dont la pulsation est palpable. Chaque couleur est une odeur et un goût et une texture... quand je dis que c’est le paradis des chats ! Tout est absolument ainsi !

Que les enfants ne s’inquiètent donc pas : j’ai déjà retrouvé ma complice, Thalia, partie quelques mois avant moi. Elle ne s’est pas remise aussi rapidement que je l’ai fait parce qu’elle a été très éprouvée par sa longue et douloureuse maladie. Vous savez, vous avez bien évidemment pris la bonne décision la concernant, il était vraiment temps.

J’ai retrouvé aussi mes autres complices, partis rejoindre notre grande Demeure, bien avant nous : O’Malet et Shadow. Mon frère et mon ami canin. Quelle fête et quelle joie de les retrouver ! Nous avons vraiment, vraiment été heureux de ces retrouvailles, bien que de mon côté, l’attente fut plus longue que de la leur.

Vous savez, même si nous, les chats, nous pouvons sortir aisément de notre corps pour jouer dans l’astral, nous n’entrons que rarement en communication avec ceux qui nous ont précédés : nous ne faisons pas partie du même plan vibratoire à ce moment-là, c’est tout. C’est un peu comme pour vous : même si certains pratiquent la sortie astrale, cela ne veut pas forcément dire qu’ils pourront discuter tranquillement avec leurs proches partis de « l’autre-côté ». En fait c’est extrêmement rare, et ce n’est autorisé que pour des raisons bien précises et non pour faire du « tourisme ».

Ainsi donc, mes retrouvailles furent intenses ! Tu sais, Amie humaine, je ne suis pas le chat qui est parti dès hier de votre temps terrestre, cela fait quelques semaines, voire quelques mois, que j’ai passé la transition. Avant, il m’était plus difficile de venir : n’oubliez pas que j’ai été malade, et qu’il m’a fallu un temps pour me retrouver et me reposer de cette vie qui fut plutôt longue, au regard de ma condition féline.

Non, je n’ai pas voulu dire que ma vie ait été très difficile, bien que certains passages furent plus mouvementés que d’autres, mais j’étais vieux et malade... Ainsi donc, je suis revenu maintenant, au lendemain pour vous de mon départ, parce que je pensais que c’était un moment important. J’ai voulu te parler hier, Amie, mais j’ai bien senti que pour toi, ce n’était pas le moment, mais j’espère que tu as entendu ces quelques mots : « Ne me pleurez pas, ne me pleurez pas ».

Ne soyez pas triste. J’ai quitté mon corps au moment juste, soyez-en certains ! Et croyez-moi, si j’avais pu le faire de moi-même un peu plus tôt, je l’aurai fait ! Ne vous méprenez pas, je n’avais pas peur de la mort, nous, les « animaux », vivons plus dans le moment présent que vous, « humains » qui extrapolez tout. Nous ne nous projetons pas dans un hypothétique avenir, ce qui est EST et c’est bien ainsi ! Néanmoins, certaines souffrances m’encourageaient à franchir la barrière, à passer le cap, cette acceptation est plus facile et réelle chez nous, parce que nous n’avons pas cette phobie de la mort. Mais, je ne pouvais pas me résoudre à partir... pas par peur, mais pour vous ! Je sentais bien que vous n’étiez pas prêts, sans compter ma compagne qui était partie peu avant, cela aurait été trop pour vous. Je me suis donc résigné à attendre encore quelques mois, et votre Amour véritable a aussi amélioré ma condition physique, même si ce n’était que provisoire.

Hier donc, c’était le moment, je vous ai envoyé des signes que vous avez compris, même si vous étiez réticents. Sachez-le, vous avez pris la bonne décision ! Et vraiment, je n’envie pas les humains qui se retrouvent comme moi, face à la porte et qui n’ont pas le choix que d’avoir un prolongement infini de leurs souffrances par l’acharnement médical qu’ils subissent. J’ai eu une belle mort. Je n’étais pas seul, j’ai eu des mots d’amour, des gestes d’amour, tout a été très doux et s’est passé d’une manière quasi idéale. J’étais pleinement acceptant et reconnaissant. Je le suis toujours. Thalia n’a pas eu cette chance, bien qu’elle ait senti votre amour l’envelopper... sa transition a été plus difficile mais aussi libératrice de toute cette souffrance qui n’arrivait pas à s’exprimer véritablement. Je pense qu’elle va prendre un long temps de repos pour se remettre de ceci. Elle t’est reconnaissante que tu lui aies rendu visite pour la réconforter la veille de son départ, même si ce n’était pas à proprement parlé physiquement. Cela lui a malgré tout, évité de ressasser des regrets. Ton époux aussi est venu lui rendre visite, physiquement cette fois, et de cela aussi elle en garde un souvenir en son cœur...

Vous savez, comme pour vous, la manière dont le passage s’est effectué est très importante pour la suite du voyage. Thalia n’a pas eu la douceur et l’enveloppement d’amour dont j’ai eu le privilège (et je vous en remercie infiniment) de bénéficier, néanmoins, vos pensées tournées vers elle, lui ont quand même fait du bien et l’ont assuré quant à son attachement envers les humains.

Elle ne reviendra pas de sitôt, comme je vous le disais, parce qu’elle a des guérisons à effectuer et beaucoup de repos pour son âme aussi. Quant à moi, eh bien, je pense me reposer encore quelques temps, puis, il est possible que je songe à revenir. En fait, j’y pense déjà ! Mais comme je vous l’ai indiqué plus haut, le temps s’écoule différemment dans nos deux dimensions, cela pourra vous paraitre un temps considérable avant que je ne repointe le bout de mon museau. Néanmoins, d’ici là, il se pourrait que je revienne de temps en temps, voir comment vous évoluez, les uns les autres.

Quoiqu’il en soit, ne me pleurez pas, ne soyez pas triste, tout a été fait au moment juste... je vous aime ! Je ronronne d’Amour pour vous !

Odin, en repos... pour l’instant.


 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

Partager cet article

Repost0
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 11:57

 

 

createur.jpg

Créateur de Mario Duguay

 

Bonjour à tous, je suis El Morya et je suis tout désigné pour vous parler de quelque chose qui semble vous faire bien défaut en ce moment : « La Volonté ».

Je sais pertinemment que vous avez envie de changer la société, vous avez envie de changer bien souvent aussi de métier, d’occupation, cette envie est immensément grande... néanmoins, qu’est-ce qu’une envie si celle-ci ne se concrétise pas ? Du rêve, rien de plus. Vous rêvez votre vie idéale, vous la souhaitez comme si elle pouvait se matérialiser suite à une réussite lors d’un tirage de jeu de loterie.

Rêvez c’est bien, cela permet d’échapper à la difficile réalité de votre société, cependant rêver ce n’est pas vivre mais dormir ! Vous dormez votre vie, rendez-vous compte ! Vous l’imaginez plus belle, plus simple, plus douce... néanmoins, savez-vous vraiment comment vous voudriez qu’elle soit ? Bien souvent, vous savez ce que vous ne voulez pas (ou plus), mais vous ne savez pas ce que vous voulez véritablement.

Cette société vous pèse et vous voulez la changer... mais en quoi ?  Une chose est bien sûre, vous ne pourrez pas changer cette société tant que Vous n’aurez pas changés vous-même. C’est vous qui forgez cette société si difficile, la somme de tous qui ne bougez pas, qui rêvez à autre chose sans même esquisser un pas vers un autre vous-même, plus réel, plus en accord avec votre véritable Soi.

Tout d’abord, vous devez arrêter de rêver à tout va, et commencer à vivre.  Certes, cette vie-ci n’est sans doute pas plaisante, avec ce travail qui ne vous correspond plus, trop basé sur le profit, le rendement, aspirations qui sont bien loin de celles qui émanent de votre âme. Sachez que pour pouvoir changer ceci, si vous ne le faites pas de vous-même, vous allez devoir suivre jusqu’au bout, boire jusqu’à la lie, ce que vous commencez à rejeter. Ceci est votre âme et votre cœur qui vous y poussent : si vous n’êtes pas tout à fait prêts encore à bouleverser votre vie, vous continuerez jusqu’à ce que vous n’en puissiez plus !

Votre société va mal, pas besoin d’être devin pour le voir, le nombre de dépressions en constante augmentation (et jusqu’au stade final irrémédiable) en est une preuve flagrante. Votre âme dépérit et vomit ce qui se dresse ainsi contre elle, et ceci est bien souvent vous ! Lorsque vous vous écartez du chemin de croissance (et les énergies qui inondent la Terre vous y exhortent), vous n’êtes plus en phase avec votre Soi et c’est la cause de bien des mal-être...

Il y a une chose que vous devez absolument savoir : si pour changer, se changer soi-même, changer sa vie, il faut une grande volonté et que celle-ci doit être très orientée vers le but, sachez que cette fameuse volonté est annihilée, étouffée dans l’œuf par ceux qui préfèrent une société de malheureux obéissants augmentant jour après jour leurs profits que d’individus autonomes qui ont autre chose à faire de plus précieux que d’accorder du crédit ou de la valeur au seul capital. Comment ceci est possible ? Grâce à un super égrégore qui vous empêche tout simplement de voir les différentes possibilités s’offrant à vous. Parce que vous avez le choix, quoiqu’en disent les uns ou les autres, vous avez et aurez toujours des choix à faire, quelle que soit votre avancée ou votre âge.

Ainsi, comment pourriez-vous user de votre volonté si celle-ci est balayée sitôt émergente ? Si elle semble inutile puisqu’aucune autre option ne se présente à vous ?

Il va vous falloir savoir précisément ce que vous ne voulez pas ou plus, et vous y tenir ! De là, petit à petit, émergera des idées, certaines farfelues, d’autres plus réalistes, et puis une en particulier s’imposera au fur et à mesure. Celle-ci, suivez là bien : il est fort probable qu’elle provienne de votre âme (ou de votre cœur) et qu’elle soit soufflée directement par votre Soi. Cette idée, vous allez la cultiver, patiemment, quotidiennement, je ne parle pas de la rêver comme étant quelque chose d’irréalisable, non, au contraire, vous allez la visualiser, de plus en plus détaillée pour qu’enfin, elle soit si précise qu’elle devienne une véritable solution à votre envie-besoin.

Vous aurez passé tellement de temps sur cette idée (attention, cela peut prendre des mois ou des années) qu’elle aura bien mûrie et il ne tiendra plus qu’à vous pour qu’elle devienne réalité. Et c’est ainsi que vous pourrez faire intervenir votre volonté ! Cette  option sera devenue un égrégore intime, positif, qui ne demandera qu’à vous aider à le concrétiser.

Attention, je parle ici de solution pour changer de vie afin de vous sentir enfin à votre place et ainsi faire évoluer votre société, il n’est nullement question d’espérer une vie basée sur le profit alimentant l’égrégore collectif de la société actuelle, cela ne changerait rien et n’enlèverait que momentanément votre mal de vivre puisque ce n’est absolument pas l’aspiration de votre âme ni dans l’harmonie avec les nouvelles énergies qui coulent abondamment sur vous maintenant.

Ecoutez véritablement le chant de votre âme avec votre cœur et choisissez le chemin où l’Amour vous appellera il est ainsi fort peu probable que vous puissiez vous tromper.

Faites preuves d’une grande volonté, fortement dirigée vers le but : l’Amour.

Votre Dévoué

El Morya

 

 

 

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source :  http://www.lesailesdelumiere.com

 

 


Partager cet article

Repost0

Le Site

  • : Les Ailes de Lumière
  • : Se réapproprier peu à peu le vrai sens de la Vie...
  • Contact

Déployez vos Ailes !

 

Vous pouvez discuter librement des messages du blog (ainsi que diverses informations et autres sujets) sur le forum consacré : http://www.lesailesdelumiere.net/

NOUVEAU : retrouvez-moi avec des Canalisations filmées sur la Chaîne Youtube Les Ailes de Lumière : Les Ailes de Lumière sur Youtube

Héléna R&F

 

Recherche

Droits d'auteur

Si par erreur ou ignorance, j'utilisais des images, des photographies et toute autre représentation qui seraient protégées,
je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer aussitôt.

esprit divin

La-Mere.jpg

le-couronnement.jpg

le-dauphin.jpg

le-cristal.jpg

procession.jpg

jamais seul